Publié le Laisser un commentaire

Tapisserie siège -garniture traditionnelle – La mise en blanc : étape 9

La mise en blanc consiste à poser une toile blanche sur une piqûre de crin animal avant la pose du tissu de couverture. La mise en blanc permet d’obtenir une surface sans défauts à la forme définitive de la garniture, de préserver le tissu de couverture et d’ajuster avec précision les tissus au moment de la coupe.

La piqûre

La piqûre donne du bombé et davantage de moelleux à la garniture. La piqûre est constituée d’une couche homogène de crin animal finement cardé et maintenu sur la toile d’embourrure par des lacets tendus ou sans ampleur avec notamment un point à cheval sur l’axe.

Sur les côtés de la garniture et sur la devanture, notamment lorsque cette dernière est d’une hauteur relativement importante, une série de lacets tendus sous le bourrelet sera réalisée afin de placer une très légère piqûre de crin animal.

Lors de cette opération de piqûre, la répartition du crin est essentielle : on ne doit ni sentir les points de fond ni le creux du bourrelet.

La toile blanche

La mise en blanc peut se faire : à mi- feuillure, à mi-bois, sous la ceinture, cousue sur le bourrelet.

La toile blanche est appointée droit fil sur ses axes à l’aide de houseaux piqués sur le bourrelet ou appointée sur le bois avec des semences de 6.

On commence le travail par l’arrière du siège, on tend fortement et régulièrement la toile sur le devant puis sur les côtés.

La toile blanche est donc appointée ou clouée avec des semences de 3 sur la ceinture en exerçant une bonne tension latérale vers les angles pour éviter la formation de gouttières.

Le clouage de la toile blanche se fait

  1. dans un premier temps au niveau des taquets après avoir échancré et plié la toile
  2. sur un rempli intérieur au niveau des taquets
  3. à vif sur la ceinture ou sur les feuillures avec coupe de la toile blanche au ras des semences.

Dans les coins, le surplus de toile blanche doit être replié de façon à former des plis qui sont dirigés : vers les côtés pour la devanture, vers l’arrière pour les côtés, vers les côtés dans le haut du dossier, vers le bas pour les côtés d’un dossier.

Les angles ou les coins

La mise en blanc et la couverture se terminent toujours par les coins, ce qui permet de résorber les surplus de tissus.

Les coins se font toujours sur la devanture et sont orientés vers l’extérieur afin de rester invisibles lorsque le siège est vu de face. Le travail des coins se fait systématiquement en symétrie. Les angles en toile blanche se font à l’inverse de la pose de l’étoffe afin d’éviter les sur-épaisseurs de tissus.

  1. la toile blanche est tendue puis coupée à 2 cm de l’angle et clouée sur la tête de pied (pliure 1)
  2. la toile blanche est tendue puis coupée à 2 cm, elle est repliée et maintenue avec une semence de 3 (pliure 2)

Laisser un commentaire