Publié le Laisser un commentaire

Tapisserie siège : le dégarnissage

Lorsque l’on parle de tapisserie d’ameublement siège et que l’on démarre avec un siège ancien, la première opération à réaliser est le dégarnissage. Le dégarnissage consiste à déshabiller le siège selon des règles bien précises en suivant autant que possible le sens inverse du garnissage du siège.

Les différentes étapes du dégarnissage d’un siège

La première étape pour le dégarnissage du siège consiste à retirer la finition : le galon ou les clous décoratifs. Afin d’enlever le galon, il suffit de tirer dessus tout simplement, par contre, on utilisera le pied de biche pour retirer les clous décoratifs.

La deuxième étape consiste à ôter le tissu. Ce dernier est généralement fixé avec des semences, il faut alors utiliser un ciseau à dégarnir et un maillet.

Si votre siège comporte non pas des semences mais des agrafes, il faut alors utiliser un ôte-agrafes. L’opération se poursuit ainsi jusqu’à retirer l’entoilage.

Astuces : il faut toujours travailler dans le sens du bois – pour démarrer le dégarnissage, on attaque par le dossier, on procède de la même façon pour l’assise.

La troisième étape consiste à retourner le siège à dégarnir sur des tréteaux afin de pouvoir retirer les sangles.

Astuce : s’assurer que toutes les semences ont été retirées

Lorsque la carcasse du siège est entièrement nue, on s’assure de sa solidité afin de prévoir d’éventuels collages si besoin.

Astuce : afin de s’assurer de la solidité du siège, il faut s’attarder sur les taquets qui sont les éléments du siège qui supportent le plus de traction

Dernière étape : avant de nettoyer la carcasse, on vérifie qu’il existe un chanfrein sur les taquets et les traverses de la ceinture. Si le chanfrein n’est pas apparent, il faudra le réaliser à 45° avec une râpe. Le chanfrein doit avoir une largeur de 5 à 6 millimètres.