Publié le Laisser un commentaire

Cartonnage : La table de chevet seventies en carton recyclé – Etape 2 – Les bons gestes à adopter

Si vous vous lancez dans le cartonnage, vous allez devoir manipuler certains outils, que l’on a vu dans l’étape 1 et notamment le cutter.

Afin d’éviter tout accident corporel, il est important de bien positionner à la fois le carton à découper sur la cutter map, ainsi que la règle lourde et enfin le cutter.

De la main gauche, il faut maintenir la règle lourde sur le carton à l’endroit que vous souhaitez découper.

De la main droite, il faut maintenir le cutter sur la partie inférieur tout en plaçant votre index sur le haut du cutter afin d’orienter la découpe du carton.

Une fois que vous avez bien positionné à la fois votre carton, la règle lourde ainsi que le cutter, il ne vous reste plus qu’à poser la lame de votre cutter sur le carton en suivant la règle afin de procéder à une découpe propre et nette.

En fonction de la longueur du carton à découper, vous pouvez difficilement le faire d’un seul tenant.

Dans ce cas, vous devez adapter le maintien de la règle avec votre main gauche au fur et à mesure de votre découpe, de façon à avoir toujours un point d’appui suffisant sur la règle.

Il est important de positionner votre main gauche à l’extrémité de votre main droite qui tient le cutter ou en tout cas à une distance suffisante pour éviter tout accident.

Si vous avez bien suivi les consignes, vous venez de procéder à votre première découpe de carton recyclé.

Le procédé est identique pour tout type de découpe de carton et vous permettra d’avancer aisément dans tous vos projets de cartonnage.

Publié le Laisser un commentaire

Cartonnage : La table de chevet seventies en carton recyclé – Etape 1 – Le matériel nécessaire

Pour réaliser la table de chevet seventies en carton recyclé, j’ai utilisé la technique des traverses. Pour celles et ceux qui ne la connaissent pas, vous allez pouvoir la découvrir et la visualiser au fur et à meure de cet article qui vous est proposé en plusieurs étapes pour plus de lisibilité et de compréhension.

Pour la matière première, j’ai utilisé bien évidemment du carton recyclé mais pas n’importe lequel … il faut absolument travailler du carton recyclé double cannelure qui a une très forte résistance, il peut ainsi supporter jusqu’à 100kg au cm².

Le carton recyclé présente un côté avec des cannelures et un côté avec des pliages de feuilles. Lorsque vous travaillez le carton recyclé, le sens de la cannelure doit toujours être en haut et la face lisse du carton doit toujours être placée côté visuel.

Le visuel de droite vous présente la table de chevet seventies non achevée, en cours de kraftage. Vous la découvrirez finalisée lors de la présentation de la dernière étape de cet article.

Enfin pour travailler le carton recyclé, il vous faudra le matériel suivant, sachant que la liste n’est pas exhaustive et peur varier en fonction de votre projet :

  1. une cutting map d’1 mètre
  2. un cutter
  3. des lames de recharge pour le cutter
  4. un pistolet à colle chaude
  5. des recharges de colle
  6. des poids d’un kg
  7. un réglet
  8. une règle lourde 
  9. une équerre en acier
  10. une équerre à talon
  11. une câle à poncer
  12. du kraft gommé
  13. une éponge
  14. un crayon à papier
  15. une gomme
  16. un taille crayon
  17. une boite de limes fines

Pour la finition et la décoration

  1. colle papier peint
  2. colle blanche
  3. papier népalais
  4. papier peint
  5. peinture acrylique
  6. etc
Publié le Laisser un commentaire

Abat-jour : comment équerrer un tissu ?

Le sens du tissu

Un tissu est formé du croisement des fils de chaine et des fils de trame. Les fils de chaine sont parallèles à la lisière du tissu et les fils de trame sont perpendiculaires au fil de chaine.

L’équerrage du tissu

L’équerrage d’un tissu consiste à rendre perpendiculaires entre eux les fils de trame et les fils de chaine.

Cette opération de base est très importante car elle permet de découper correctement le tissu qui servira soit pour un abat-jour contrecollé ou encore pour former les plis ou les fronces d’un abat-jour couture.

dusiegealabatjour – équerrage d’un tissu
  1. placez votre tissu sur un carton gris de travail,
  2. disposez votre règle le long du fil de trame à un ou deux centimètres par rapport à la hauteur du tissu puis épinglez le haut du tissu,
  3. posez une équerre perpendiculairement à la règle à un ou deux centimètres de la lisière du tissu, maintenir les fils de chaine de façon à ce qu’ils suivent le côté de l’équerre, puis épinglez la lisière gauche du tissu,
  4. vous pouvez également épingler la lisère droit du tissu ce qui vous permettra d’avoi plus d’aisance dans la manipulation de votre tissu,
  5. enfin, de façon à ce que le tissu soit bien positionné sur le carton de travail, épinglez le bas du tissu.

A noter : l’épinglage du tissu doit être réalisé en trois, voir quatre temps

  1. l’épinglage sur le haut du tissu le long du fil de trame,
  2. l’épinglage sur le côté gauche de la lisière du tissu,
  3. l’épinglage sur le côté droit de la lisière du tissu (optionnel),
  4. l’épinglage sur le bas du tissu.
Publié le Laisser un commentaire

Abat-jour contrecollé : le matériel nécessaire

Si vous vous lancez dans la confection d’abat-jour, il faudra vous munir d’un minimum de matériel. Vous trouverez ci-après une liste non exhaustive qui peut évoluer en fonction de votre projet.

Pour le traçage du patron de l’abat-jour contrecollé

  1. pour la protection de votre plan de travail : un carton propre de 3 ou 4 mm d’épaisseur ou une planche de coupe – certaines planches de coupe sont imprimées d’un quadrillage millimétré et supportent les découpes au cutter,
  2. une règle plate métallique gradué de 50 cm minimum – plus la règle est lourde plus la découpe est précise,
  3. une équerre pour construire les patrons et équerrer les tissus,
  4. un compas pour construire les patrons,
  5. un rapporteur afin de repérer l’angle de fermeture des abat-jour contrecollés et reporter les angles des abat-jour lors du traçage des patrons,
  6. un rouleau de papier kraft ou des grandes feuilles blanches afin de fabriquer les patrons. Si vous choisissez du papier kraft pour réaliser les patrons, choisissez le en rouleau avec un grammage supérieur à 110g/m², le kraft sera plus simple à travailler,

Pour la coupe du patron de l’abat-jour contrecollé

  1. un cutter ou une paire de ciseaux courges pour la découpe du polyphane et des papiers,
  2. une paire de ciseaux pointus pour la découpe du tissu,

Pour la fixation et le collage du patron de l’abat-jour contrecollé

  1. des pinces à linge afin de maintenir le polyphane sur la carcasse,
  2. un pot de colle vinylique blanche : elle s’utiliser pour remborder les marges de tissu ou de papier autour des carcasses et pour fixer les galons ou les soutaches sur les abat-jour contrecollés ou abat-jour couture. Cette colle permet également l’effilochage du tissu, il suffit pour celà de passer un léger film sur les marges des tissus avant leur découpe.
  3. un ou des pinceaux plats afin de coller les tissus ou papiers,
  4. un tube de colle claire spéciale abat-jour afin de coller le polyphane sur la carcasse,
  5. un ruban adhésif double-face qui permet de raccorder verticalement les abat-jour contrecollés,
  6. des houzeaux : il s’agit de grosses épingles utilisés par les tapissiers et qui permettent de fixer le tissu sur le plan de travail,
  7. un couteau de peintre qui permet de remborder les marges de tissu ou de papier autour des carcasses,
  8. un fer et une planche à repasser afin de préparer les tissus,
  9. de l’alcool à brûler afin de nettoyer les éventuels traits de crayons et les tâches de colle présentes sur le polyphane.